Prudence des Français sur les médicaments et pharmacie en ligne

La santé, avec l’alimentation, est un sujet auquel les Français portent le plus d’attention. Depuis le 19 décembre, le Gouvernement français a autorisé la vente de médicaments en libre accès sur Internet. Les cyberpharmacies sont maintenant devenues légales. Toutefois, une étude a été menée par l’IRACM qui est l’Institut de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments a conclu une certaine méfiance des Français vis-à-vis de ces e-pharmacies ou de la vente de médicaments en ligne.

Prudence des Français sur les médicaments et pharmacies en ligneLes médicaments autorisés en vente en ligne

L’autorisation de vendre des médicaments sur Internet a été émise par le Ministère de la Santé le 19 décembre 2012 par le biais d’une ordonnance légale. Toutefois, cette autorisation ne se limite qu’aux médicaments en libre accès.

Les médicaments en libre accès

Les médicaments en libre accès sont définis par l’ANSM ou l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicaments et des Produits de Santé, comme étant des médicaments qui peuvent être utilisés sans intervention du médecin pour le diagnostic, l’initiation ou la surveillance d’un traitement. Ces médicaments en libre accès sont conditionnés à la posologie et à la durée prévue de traitement. On peut citer comme médicaments en libre accès les médicaments contre les maux de gorge, les maux de têtes, maux d’estomac, douleurs.

Risque pris par le gouvernement sur cette décision

Une décision assez surprenante, qu’est d’autoriser la vente en ligne de médicaments. En effet, la France est la cible de ventes illicites de médicaments contrefaits par le canal Internet. Cette décision du Gouvernement français fait suite à l’application d’une directive européenne de 2011 malgré le fait que les Etats membres peuvent imposer des conditions.

Le Conseil National de l’Ordre des pharmaciens est inquiété par cette stratégie gouvernementale concernant la vente en ligne de médicaments, qui présente un risque sanitaire et dangereux pour la santé publique.

Résultat de sondage sur cette décision de vente en ligne de médicaments

Un sondage a été réalisé par l’IFOP et l’UNIFAB pour obtenir l’avis des Français sur l’avenir de l’e-pharmacie. Les résultats sont résumés par le tableau ci-dessous :

Résultats Statistiques
Les Français sont prêts à acheter un médicament sur prescription via une pharmacie en ligne. 17%
Les Français ayant déjà acheté un médicament sur Internet 9%
Les Français sont prêts à acheter des médicaments sur Internet pour tenter l’expérience 26%
Les Français sont mal informés sur les médicaments achetés et achetables sur Internet 61%

Ainsi, aux vues des résultats de ce sondage, une campagne de sensibilisation et d’information est prévue pour la mi-janvier par le Ministère de la Santé. En effet, les Français sont encore réticents à acheter des médicaments en ligne, si l’on n’arrive pas à les présenter l’inexistence de risques à travers ce nouveau support.