Mise en garde concernant certains médicaments antirhume

Le rhume est considéré comme un mal assez banal, et on trouve sur le marché de nombreux médicaments antirhume en vente libre, contenant des vasoconstricteurs. Cependant, il est important de toujours être vigilant lorsqu’il s’agit de médicament. Concernant les remèdes pharmaceutiques antirhumes, la pseudoéphédrine contenue dans ces médicaments augmenterait le risque cardio-vasculaire. Quoique le risque soit rare, cela constitue en effet quand même de vrai danger pour la santé.

Mise en garde concernant certains médicaments antirhumeConseiller plutôt du sérum physiologique

Cette mise en garde concernerait en particulier certains médicaments utilisés par voie orale et vendus sans ordonnance. Contenant de la pseudoéphédrine, une molécule à effet vasoconstricteur, ces médicaments augmenteraient le risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral. Selon le Dr Emmanuelle Bondon-Guitton à Toulouse, « il faut éviter ces médicaments dont le risque est inacceptable au vu de la pathologie et préconiser plutôt l’utilisation du sérum physiologique ».

Une variété de produits disponibles et en vente libre

On compte actuellement environ une quinzaine de médicaments antirhume par voie orale que l’on obtient sans ordonnance, et à base de pseudoéphédrine à dosages différents (Actifed Rhume, Nurofen Rhume, Dolirhume, Humex Rhume…). Il existe également des vasoconstricteurs en utilisation locale (gouttes intranasales) qui ne peuvent être obtenus que sur ordonnance. Cependant, les formes orales seraient plus dangereuses que celles à usage local… Tous ces médicaments mettent cependant en garde les patients via leurs notices. En général, ces médicaments antirhume sont contre-indiqués chez les personnes hypertendues ou ayant des antécédents cardio-vasculaires. Ces effets indésirables sont toujours bien décrits, mais il faut dire qu’ils sont également très rares. Toutefois, le risque est bien réel, et c’est très grave quand cela arrive.

Des produits de confort qui ne guérissent pas

Ces médicaments à risque, alors en vente libre, devraient être prescrits par un médecin. C’est ce que devrait imposer l’Etat, ou les retirer du marché. Des mises en garde avaient déjà eu lieu auparavant, mais sans succès… Au contraire, ils bénéficient d’une publicité grand public. Considérés comme des produits de confort, ces vasoconstricteurs réduisent effectivement la congestion nasale, mais rappelons-le, cela ne guérit ni ne réduit la durée de votre rhume. Selon le Pr Patrick Berche, un microbiologiste à Paris V, le seul traitement reste le lavage du nez au sérum physiologique, et attendre environ une semaine pour que les symptômes finissent par disparaître d’eux-mêmes…