Les pharmacies en ligne ont-elles un avenir en France ?

En France, la vente de médicaments en ligne en est tout juste au début de son aventure, ayant été seulement autorisée en décembre 2012. Le décret encadrant cette vente de médicaments sur Internet n’a été publié qu’en juin 2013. Cela répondrait à un vrai besoin. En janvier dernier, une enquête de l’Ifop montrait que 30% des Français sont prêts à passer le cap de l’achat. Mais ils n’étaient que 13% en 2012.

Les pharmacies en ligne ont-elles un avenir en FranceOrganiser plus facilement son temps

Désormais, il est possible de faire ses courses en parapharmacie, en achetant des couches, de la crème pour bébé, des médicaments en OTC… Cela permet d’organiser plus facilement son temps, qu’en allant physiquement dans une pharmacie. En effet, malgré une densité des pharmacies assez importante en France, certaines zones géographiques sont nettement moins bien pourvues. Ainsi, plusieurs interlocuteurs présents lors de la table ronde organisée par l’UPMC ont rappelé que les médicaments relevant de l’intime sont plus facilement achetés sur Internet (médicaments contre les mycoses ou les hémorroïdes, tests de grossesse, préservatifs…). En effet, on préfère parfois ne pas avoir à se livrer devant son pharmacien, mais également devant plusieurs clients qui attendent leur tour…

Les principaux freins à l’achat en ligne de médicaments

Les principales craintes des Français sont la possibilité de contrefaçon, ainsi que l’absence de conseil du pharmacien. Une solution technique destinée uniquement aux pharmacies d’officine françaises a été développée. A ce titre, la sécurité et la traçabilité des médicaments sont les mêmes, que si vous alliez dans une pharmacie. Par ailleurs, il est possible de contacter le pharmacien tout au long du parcours d’achat, par email, dans le cadre d’une messagerie sécurisée. Le téléphone est également disponible pour chaque officine. Enfin, l’enquête de l’UPMC montre également que les patients sont relativement peu informés sur le sujet. Il reste donc un effort à faire dans ce domaine, de la part des différents acteurs.

Les atouts d’une pharmacie en ligne

Avec les officines physiques, il est difficile de lire la totalité de la notice de chaque médicament, contrairement avec ce qui se passe sur les sites de vente en ligne de médicaments. En outre, certaines pharmacies en ligne, comme DoctiPharma, travaillent pour mettre à disposition des clients, des outils d’alerte en cas d’interactions médicamenteuses, qui prennent en compte les achats effectués dans une ou plusieurs officines. Il est également envisagé de rendre possible l’envoi du scan de l’ordonnance, afin d’avoir la prescription préparée en officine par le pharmacien, qui vérifiera l’authenticité de l’ordonnance, et délivrera ainsi aux clients, les conseils propres à leur cas, lorsqu’ils viennent la retirer en officine.

Enfin, « il est normal que le marché des médicaments en ligne se développe à un rythme plus serein », selon Stéphanie Barré de DoctiPharma. Le médicament n’est pas un produit comme les autres. Et à ce titre, sa vente doit être particulièrement encadrée et sécurisée.