Hexaquine

L’Hexaquine est un comprimé enrobé rond orange foncé utilisé à l’origine pour le traitement d’appoint des crampes musculaires essentielles. Depuis le 16 janvier 2012, ces comprimés dragéifiés produits par les laboratoires Gomenol ont restreint leur indication en traitement d’appoint en cas de crampes idiopathiques uniquement après l’échec des mesures non pharmacologiques. Cette modification des indications provient d’une alerte AFSSAPS.

Présentation de l’Hexaquine

Les comprimés anti crampes sont des remèdes qui ont comme classe thérapeutique la rhumatologie. Ces principes actifs sont le benzoate de quinine et la thiamine. Quant à ses excipients, ce produit pharmaceutique est composé de Melaleuca viridiflora, Saccharose, Amidon de maïs, Povidone (E1201), Silice (E551), Talc (E553b), Stéarique acide (E570), Eau purifiée pour un comprimé nu. Quant au comprimé enrobé, le médicament comprend de la Gomme arabique (E414), Silice (E551), Gomme laque (E904), Colophane, Gélatine, Saccharose, Talc (E553b), Cire de carnauba (E903), Jaune orangé S (E110), Rouge cochenille A (E124), Indigotine (E132).

Posologie de l’Hexaquine

Le médicament est un traitement utilisé par voie orale. Son dosage quotidien est de 2 à 3 comprimés au maximum. Si au bout de 4 semaines, il n’y a aucun effet, le traitement devra être stoppé.

Contre-indication du traitement à l’Hexaquine

Le produit riche en quinine est contre-indiqué chez les patients qui présentent des antécédents d’hypersensibilité à la quinine ou aux composants du remède, en particulier la thiamine myasthénie. Ce remède est aussi proscrit chez les patients qui souffrent de troubles de la conduction intra ventriculaire. Il est aussi déconseillé de prendre ce médicament lorsqu’on suit déjà un traitement concomitant par quinine ou dérivés. Les patients qui doivent prendre de l’Hexaquine doivent vérifier s’ils prennent déjà de médicament contenant de l’astémizole. L’interaction avec cette substance risque d’entrainer des troubles du rythme ventriculaire.

Que faire en cas de surdosage ? Il est très important de respecter le dosage usuel de ce médicament. Les symptômes indiquant le surdosage sont nombreux. Les plus fréquents sont : l’acouphène, l’amblyope, l’hypotension des troubles de la conduction, l’irritation locale des voies digestives. Avec seulement 3 g de ce traitement absorbé en une seule prise, le surdosage entraine chez l’adulte une intoxication grave qui peut lui être fatale. Des doses plus faibles peuvent être mortelles chez l’enfant. Pour soigner le patient en surdosage d’Hexaquine, il faudra effectuer rapidement une évacuation gastrique et un lavage d’estomac. L’administration de charbon activé peut être administrée au malade.