Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz

Comme pour la majorité des médicaments contenant du dextropropoxyphène, les gélules vert foncé opaques produites par les laboratoires Sandoz ont également été retirées de la vente. La date du retrait du marché du Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz remonte au 12 juillet 2011. Malgré cela, nous allons vous présenter ce médicament remboursé à 65 % par la sécurité sociale et qui coûtait 2,06 € environ avant d’être retiré de la vente en pharmacie.

À quel moment doit-on prendre du Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz ?

Le remède produit par les laboratoires Sandoz servait pour soigner les traitements symptomatiques des affections douloureuses d’intensité modérée à intense. Ces gélules sont également utilisées pour traiter les patients qui ne sont pas soulagés par l’emploi d’antalgiques périphériques seuls.

Présentation du Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz

Le produit pharmaceutique a comme classe thérapeutique l’antalgique. Ces principes actifs sont le dextropropoxyphène et le paracétamol. Quant à ses excipients, le remède est composé de magnésium stéarate (E572) pour le noyau et l’enveloppe de la gélule comprend de l’Indigotine (E132), dioxyde de titane (E171), oxyde de fer (E172), Gélatine.

Posologie du Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz

Le Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz est un médicament à administrer par voie orale. Ce remède réservé à l’adulte avait comme dosage usuel 4 gélules par jour en moyenne qui peut être augmenté jusqu’à 6 dans le cas des algies rebelles. Les prises sont à répartir en respectant un intervalle de 4 heures. Les gélules sont à avaler avec un grand verre d’eau, à prendre de préférence avec une collation. Pour les insuffisants rénaux dont la clairance de la créatinine est à 30 ml/min, les prises doivent espacées d’au moins 8 heures.

Précaution d’usage du Dextropropoxyphene Paracétamol Sandoz

Les patients qui suivent un traitement avec cet antalgique devront être particulièrement vigilants, car ce remède peut provoquer des somnolences et des vertiges. Dans ce cas, il faut être particulièrement vigilant lorsque vous conduisez ou manipulez un engin. Ce médicament est déconseillé aux enfants de moins de 15 ans, aux patients qui ont une allergie au paracétamol ou qui souffrent d’insuffisance hépatocellulaire. La contre-indication liée à la présence de dextropropoxyphène rend ce remède proscrit aux personnes allergiques au dextropropoxyphène, celles qui ont une insuffisance rénale sévère ou les femmes qui allaitent. Ceux qui suivent déjà un traitement contenant des agonistes-antagonistes morphiniques ne peuvent pas prendre ce produit à cause des problèmes d’interactions des deux produits. Un risque de dépendance psychique est également à signaler surtout chez les patients qui prenaient des posologies supérieures à celles d’usage ainsi que pour les traitements au long cours.